Je partage:

 

Diwali est la contraction du terme “Dipawali” qui signifie “allée de lampes”. Cette fête, célébrée par hindous, sikhs et jaïns dans le monde indien, est une occasion de se réunir en famille et de s’offrir des présents. 

 

 

 

 

La signification de Diwali

La fête de Diwali célèbre le retour du dieu Rama à Ayodhya et sa victoire sur les démons. Pour rappel, la femme de Rama, Sita, s’était faite enlevée par Ravana, le roi des démons, et emmenée sur l’île de Lanka. Après beaucoup de péripéties et un long voyage, Rama parvient, avec l’aide des singes, des ours et de son frère Lakshmana, à détruire le royaume des démons et à vaincre Ravana en combat singulier. Après avoir sauvé Sita, Rama revient dans son royaume et dans son palais à Ayodhya où il peut désormais régner. 

Ainsi, la fête de Diwali, célébrant la victoire de Rama, célèbre aussi le triomphe du bien sur le mal et donc de la lumière sur les ténèbres. C’est pour cela que les Indiens vont disposer des petites lampes un peu partout chez eux, afin de rappeler que le bien gagne toujours contre le mal. Ils utilisent des diyas (petites lampes à huiles en argile) remplies de ghi (beurre clarifié).

Cette fête est l’occasion de s’offrir des présents, de s’acheter de nouveaux vêtements… Les Indiens sortent également dans les rues, qui sont elles aussi éclairées, afin d’admirer des feux d’artifice. C’est une fête très importante car elle lance en fait le début de la nouvelle année hindoue. 

 

 

 

La célébration de Diwali

Diwali est l’occasion de décorer les maisons et les rues et de se régaler de différents mets, notamment de friandises. Après la partie proprement religieuse de la fête, on échange des cadeaux, on tire des feux d’artifice et on va assister aux spectacles de tous ordres proposés dans les mela, les grands rassemblements qui ont alors lieu.

 

diwali fete lumièreres UDAIPUR

 

On célèbre une puja (cérémonie) en l’honneur de la déesse Lakshmi (déesse de la beauté et de la réussite) et de Ganesh (le dieu à tête d’éléphant qui fait disparaître les obstacles sur notre route). Cette puja a lieu le troisième jour de la fête. Les participants vont faire sonner la clochette ghanti afin d’appeler les divinités et qu’elles descendent parmi eux. 

Après qu’on ait soigneusement purifié la pièce, les statues de Lakshmi et Ganesh sont baignées avec de l’eau, puis avec un onguent. On place alors une lampe diya devant chaque divinité pour chasser les mauvais esprits. La puja se poursuit par l’offrande aux divinités de fleurs fraîches, de couleurs (vermillon sindur), et du curcuma, auxquels on joint des friandises, des fruits et de l’argent, qui pourra être ensuite donné aux pauvres. On chante alors les incantations en l’honneur des deux dieux. C’est après la célébration qu’on va pouvoir déguster les friandises offertes et tirer des feux d’artifice.

Parmi les friandises les plus connues qui sont offertes durant cette fête :

  • barfi : un rectangle fait à base de lait et de sucre, ils sont garnis de pistaches et cardamomes ;
DIWALI GATEAU INDIEN PARIS
  • gulab jamun : boule de lait, beurre, préparation pour pâte à crêpe, sucre, le tout frit dans l’huile et reposant dans de l’eau de rose sucrée ;
  • jalebi : farine, yaourt, sucre, cardamome, ghi… frit dans de l’huile ou du ghi…

 

 

diwali paris

 

Les “cinq jours” de Diwali

Plusieurs légendes ou traditions sont associées à Diwali et entraînent des célébrations distinctes. En règle générale, les festivités de Diwali s’étendent donc sur cinq jours (le nombre peut cependant varier), chacun d’eux ayant son rôle et sa signification. Chaque jour possède néanmoins un lien avec des légendes liées, de près ou de loin, au dieu Vishnou ou à sa femme Lakshmi.

  • Dhanteras, le premier jour : ce jour-là, le Seigneur Dhanvantari, médecin des dieux, sortit de la mer de lait en apportant à l’humanité sa médecine ayurvédique. On allume les diyas et on les laisse brûler toute la nuit pour s’épargner la visite du dieu Yama, dieu des morts. 
dhanvantari statue paris MES INDES GALANTES

Statue Dhanvantari


  • Chhoti Diwali, le deuxième jour : C’est celui où Krishna détruisit le démon de la saleté. Narakasura. Il convient alors de se masser le corps avec de l’huile pour qu’en disparaisse la fatigue, de se baigner et se reposer, de façon à pouvoir célébrer Diwali en étant purifié et avec entrain. Ce jour-là on n’allume pas de lampe. 
  • Lakshmi Puja, le troisième jour : c’est le plus important. Jour de célébration de Lakshmi et Ganesh afin qu’ils bénissent les dévôts. 
  • Puja de Padwa et de Govardhan, le quatrième jour : Ce jour a deux significations. C’est à la fois le Gudi Padwa, qui symbolise l’amour et la dévotion unissant les époux ; en ce jour, les jeunes mariées sont invitées avec leur époux à des repas spéciaux et reçoivent des présents. Mais c’est aussi la célébration de la puja de Govardhana. Le Govardhana était un mont dont le seigneur Krishna s’est servi pour protéger les habitants du village du Gokul, sur lequel Indra (seigneur de l’orage) avait provoqué le déluge. 

 

  • Bhai Dujle cinquième jour : journée où les frères sont invités à rendre visite à leur soeur, en rapport avec une légende durant laquelle le dieu Yama rendit visite à sa soeur et lui accorda le don de laver des pêchés de quiconque lui rendrait visite ce jour-là.

Autres significations

L’une des significations de Diwali est liée aux cycles des saisons : les innombrables lampes de Diwali sont allumées pour célébrer le retour du soleil, masqué pendant toute la période de la mousson par le malveillant esprit des eaux. Si, à cette époque de l’année, on procède aux offrandes avec dévotion, les dieux et les esprits prennent alors une forme humaine pour visiter les hommes. 

Une prédiction annonçait que le roi Hima mourrait quatre jours après son mariage à la suite de la morsure d’un serpent. Résolue à empêcher ce drame, son épouse décidé, le jour annoncé, d’allumer des lampes qu’elle disposa tout autour de la chambre. Elle passa ensuite la nuit à raconter des histoires et chanter des chansons à son mari pour l’empêcher de s’assoupir. Au milieu de la nuit, Yama le dieu de la mort arriva sous la forme d’un serpent, mais effrayé par l’éclat des lampes il ne put accomplir son sinistre dessein. Ainsi, le roi Hima échappa aux griffes de la mort grâce à l’intelligence et la détermination de sa femme. Cette légende explique et  la tradition selon laquelle les lampes diya doivent rester allumées au soir de Dhanteras, le premier jour de Diwali, afin de protéger la maisonnée des esprits malfaisants.

 

Venez découvrir nos objets rituels himalayens et nos statues sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS18

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

HAPPY DIWALI MANDAL SHEET

 

© 2020 Mes Indes Galantes Blog