Ganesh Chathurthi

Je partage:

 

La Ganesh Chathurthi est une des fêtes hindoues les plus impressionnantes, surtout dans la ville de Mumbai.

 

Comme son nom l’indique, la Ganesh Chathurthi est destinée à célébrer le dieu Ganesh, le dieu à tête d’éléphant. C’est le fils du dieu de la destruction, Shiva et de Parvati, déesse aux multiples facettes. 

 

 

Ganesh est le patron des écoles et des travailleurs du savoir. Il porte chance et possède le titre de seigneur des obstacles, c’est-à-dire qu’il est celui qui les provoque ou les écarte, qui entrave ou donne le succès.

 

La naissance de Ganesh

Cette fête est célébrée entre le 20 août et le 15 septembre du calendrier grégorien. La fête dure forcément un nombre impair de jours (9,11 ou 13). Elle est destinée à fêter l’anniversaire de naissance du dieu. 

Pour rappel, la naissance de Ganesh a donné lieu à un des épisodes très connu et étonnant de la mythologie hindoue. Bien qu’officiellement Ganesh soit le fils de Shiva et Parvati, il aurait été conçu par la déesse seule. Agacée par les assauts de son époux, Parvati fabriqua un serviteur pour garder sa porte et lui tenir compagnie. Elle racla l’onguent sur sa peau et façonna un enfant à la beauté inégalable.

 

Un jour Shiva rentra de campagne et voulu voir Parvati. Il ignorait que la déesse avait créé un fils et qu’elle lui avait demandé de garder sa porte le temps qu’elle se baigne. Ganesh refusa l’entrée à Shiva qui se mit alors en colère. Il se transforma en sa forme terrible, Rudra, et trancha la tête de ce jeune inconnu.

Parvati découvrit alors avec horreur la mort de son fils et demanda à Shiva de le ramener à la vie. Shiva promit de remplacer la tête de ce fils par celle du premier « enfant » hors de la vue de sa mère qu’il croiserait. Le premier être rencontré fut un éléphanteau dont la mère dormait en lui tournant le dos. Le dieu lui trancha la tête et l’attacha sur le corps de Ganesh. Par cet acte Shiva assume sa paternité bien que Ganesh ait été conçu sans lui.

 

Les célébrations de Ganesh Chathurthi

 

 

Le premier jour de la célébration, les Indiens se baignent dans les rivières ou prennent un bain afin de se purifier. Ensuite, ils vont acheter une représentation de Ganesh, que l’on trouve de toutes tailles (de quelques centimètres à plusieurs mètres de hauteur) et la rapportent en procession chez eux, où elle est installée sur un autel et décorée. L’idole est alors conservée plusieurs jours pendant lesquels des prières sont récitées matin et soir à son intention, et des offrandes (notamment des sucreries comme les modaka) lui sont faites.

Cette idole est souvent produite pendant de longs mois par des artisans qui vont utiliser de l’argile et la modeler. Ensuite, celle-ci sera recouverte de peintures et de bijoux. 

Le dernier jour de la célébration, les statues sont portées en procession vers le lieu de leur immersion (mer, lac, rivière, réservoirs d’eau creusés pour l’occasion, voire un seau d’eau…) par les dévots qui scandent « Ganapati bappa morya ! Mangal moorti morya ! » (« Père Ganapati, reviens-nous ! Toi qui portes chance, reviens-nous ! »)

Tout au long du parcours, des noix de coco seront brisées : la coquille symbolise l’illusion du monde, la chair le Karma individuel, et l’eau l’ego humain, en brisant la noix de coco, on offre son coeur à Ganesh. 

Ces célébrations ont pour but d’attirer la protection du dieu ainsi que la réussite et la prospérité. Par ailleurs, le fait de détruire les statues d’argile en les mettant dans l’eau rappelle que la vie n’est qu’une passage et qu’il est important de savoir laisser partir ce et ceux que nous aimons. 

 

Ganesh Chathurthi à Mumbai

 

 

Cette fête est particulièrement célébrée dans l’état du Maharasthra, l’état où se trouve la ville de Mumbai. Selon la tradition, c’est dans la ville de Pune, 125 ans plus tôt, que ce festival commença à être célébré. Le but était de réunir et d’unir tous les Indiens, qu’importent leur caste ou leur religion, afin de s’opposer aux Britanniques. De là, le festival se diffusa à d’autres états indiens. 

Les célébrations sont les mêmes qu’ailleurs en Inde mais les chars qui portent les statues du dieu sont beaucoup plus impressionnants qu’ailleurs. On estime que parfois plus de 10000 statues de Ganesh sont transportées partout en ville en une journée ! 

À Bombay, les statues convergent toutes vers un même point, Chowpatty Beach, afin d’y être immergées. Les statues du défilé sont d’une hauteur vertigineuse et coûtent des sommes pharaoniques.

 

Venez découvrir nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog