Je partage:

 

Rama est le septième avatar de Vishnu et héros du Ramayana, une des deux épopées indiennes avec le Mahabharata.

 

Courage – Force – Honneur – Sagesse – Amitié – Amour

 

 

DIEU RAMA SIGNIFICATION

Rama et l’épopée du Ramayana

Le poème est traditionnellement attribué à l’ermite légendaire Vâlmîki (surnommé « Adi kavi », le « Premier poète ») qui l’aurait composé entre le 3ème siècle avant notre ère et le 3ème siècle de notre ère. Il est constitué de 7 livres et de 48 000 vers (pour comparaison, l’Illiade n’est composée “que” de 15 000 vers et le Mahabharata de 250 000 !!)

 

 

Les 7 livres du poème sont les suivants

Livre de la jeunesse

Livre d’Ayodhya

Livre de la forêt

Livre de Kishkindha (le royaume des singes)

Livre de Sundara (un autre nom d’Hanuman)

Livre de la guerre (de Lanka)

Livre de l’au-delà

 

Le Râmâyana raconte la naissance et l’éducation du prince Rama qui est le septième avatar du dieu Vishnou, la conquête de Sita et son union avec elle. L’œuvre raconte également l’exil des deux amoureux dans la forêt de Dandaka, l’enlèvement de Sita, sa délivrance et le retour de Rama sur le trône.

 

Vishnu en Rama au centre est accompagné de ses trois frères, de Sita, d’Hanuman, de Shiva, de Brahma, de Ganesh et d’un sage.

 

Le Ramayana, grotte d’Ellora, Inde

 

Résumé du Ramayana

 

Art de Java, représentation de scènes du Ramayana

La naissance de Rama

Dasaratha était roi d’Ayodhya, capitale du Kosala.

 

Ayodhya

 

Le royaume était prospère mais le roi était malheureux car il n’avait pas de descendant pour lui succéder. Un jour, il convoqua le prêtre Vasistha et lui dit : “je me fais vieux et je n’ai toujours pas d’enfants. Je désire un fils qui pourra prendre ma place sur le trône”. Le prêtre, qui connaissait la situation, lui répondit qu’il allait faire parvenir sa demande aux dieux en réalisant un rite sacré, le sacrifice du cheval. Sa demande monta jusqu’aux Dieux.

A la même époque, ceux-ci étaient forts irrités par Ravana, le roi des démons, qui empêchait les prêtres d’exécuter les rites sacrés. Ravana avait des pouvoirs extraordinaires, il avait reçu un don de Brahma : celui de devenir invincible. Dans son orgueil, Ravana demanda à être protégé des dieux, des asuras et de tous les êtres célestes mais pas des hommes, qu’il estimait trop peu. Le Dharma était menacé, Vishnu devait descendre sur Terre pour rétablir l’ordre du monde. Il décida donc de s’incarner en homme dans l’espoir de battre le roi des démons.

Vishnu envoya alors un messager à Ayodhya. L’intermédiaire apportait une potion que le roi Dasaratha donna immédiatement à ses épouses. Aussitôt, Sumitra, Kaikeyi et Kausalya tombèrent enceintes. Quelques mois plus tard, quatre fils naquirent. Leurs noms étaient Rama (fils de Kausalya), Lakshmana et Satrughna (jumeaux de Sumitra) et enfin Bharata (fils de Kaikeyi).

 

Rama et ses frères

 

Ils étaient intelligents et connaissaient les écritures sacrées. Ils reçurent une éducation princière exemplaire. Rama excellait en tout et suivait le Dharma (la règle morale) à la lettre. Très vite, lui et Lakshmana devinrent inséparables.

 

Le mariage de Sita et Rama

 

Mariage des 4 frères, Sita et Rama au centre

 

Un jour, le sage Vishwamitra vint trouver le roi. Une démone interrompait systématiquement les rites sacrés qu’il voulait réaliser. Mais parce qu’il appartenait à la caste des brahmanes, il ne pouvait combattre la démone par lui-même. Il demanda au souverain d’emmener avec lui Rama, car il savait que c’était une incarnation de Vishnu. Dasaratha se proposa, Rama était trop jeune, et son père avait peur pour lui. Lorsque le roi en parla à son fils, Rama décida de partir pour aider le sage. Lakshmana, le suivit.

Quand ils l’aperçurent, Lakshmana décocha une flèche blessant la démone. A son tour, Rama tira. La démone était morte et les dieux firent pleuvoir des fleurs de lotus sur eux. Le sage conduisit alors les deux frères vers le royaume de Mithila. Le roi Janaka avait une fille, Sita, dont on disait qu’elle était fille de la Terre et incarnation de Lakshmi. Son père ne désirait la marier qu’avec l’homme qui pourrait soulever et bander l’arc de Shiva. L’arc fût amené, 500 hommes devaient le porter, car il était très lourd. Lorsque Rama souleva l’arc et le banda, celui ce se brisa. Sita avait trouvé son époux. Le mariage eut lieu au palais du roi Janaka. Rama et Sita incarnaient les époux parfaits, ils étaient dévoués l’un envers l’autre.

 

Rama brise l’arc de Shiva

 

L’exil de Rama

Dasaratha se faisait vieux, il était temps pour lui qu’un de ses fils prenne sa place sur le trône. Rama avait une place particulière dans le cœur du vieux souverain. C’est donc à lui que reviendrait le royaume d’Ayodhya.

Manthara, la servante de Kaikeyi, la plus jeune des épouses du roi, craignait pour sa place. Elle alla trouver sa maîtresse et lui fit part de ses inquiétudes : “Si Rama devient roi, dit-elle, sa mère prendra le contrôle du royaume, tu n’auras plus aucun pouvoir sur le palais”. La servante avait semé le doute dans l’esprit de Kaikeyi. Cette dernière vint à trouver le roi, lui rappelant une promesse qu’il lui avait faite quelques années auparavant, après qu’elle lui ai sauvé la vie : il lui avait promis d’exaucer deux de ses voeux. Elle lui demanda de mettre son fils Bharata sur le trône et d’envoyer Rama en exil pendant un minimum de 14 années.

 

Les demandes de Kaikeyi

 

Le roi était un homme honnête, ne pouvant revenir sur sa parole, il accepta à contrecœur la requête de sa jeune femme. Rama ne pouvait désobéir à son père, il s’assura avant de partir que le trône reviendrait à Bharata comme il avait été convenu. Sita et Lakshmana ne pouvaient se résoudre à voir partir Rama et décidèrent de le suivre dans son exil. Bharata, dévoué à Rama, refusa cependant de régner et le pria de revenir. Mais ce dernier refusa. Bharata se contenta donc d’administrer le pays au nom de Rama.

Lorsque Dasaratha vit son fils quitter le château, il savait qu’il n’y avait plus rien pour le retenir sur terre et mourut de chagrin. Ayodhya pleura beaucoup son roi.

 

La mort du roi, entouré de ses épouses

 

Rama et l’enlèvement de Sita

Après 10 années de marche, Sita, Rama et Lakshmana atteignirent une forêt, ils décidèrent de s’y installer. Non loin de là vivait une démone (Shurpanakha), sœur de Ravana. Elle était fort laide mais elle utilisait les pouvoirs magiques qu’elle possédait pour paraître jeune et jolie. En voyant Rama, elle en tomba amoureuse et se changea donc en une belle servante afin de le séduire, mais voyant qu’elle n’y parviendrait pas, elle se jeta sur Sita. Lakshmana fût plus rapide qu’elle et lui coupa le nez et les oreilles, lui rendant ainsi sa véritable apparence. Elle s’en alla trouver son frère Ravana et lui vanta si bien les charmes de Sita que Ravana éprouva le plus violent désir de la posséder.

Avec l’aide d’un magicien, le roi des démons déploya une ruse pour capturer Sita : le mage se changea en un magnifique cerf et se tint près de la hutte de Rama. L’animal était tellement beau qu’il voulut le capturer. Pour ne pas laisser Sita sans protection, il traça un cercle magique autour de son habitation et partit chasser le cerf avec Lakshmana.

 

Rama tuant le démon déguisé en cerf, Angkor

 

Un vieil homme apparut alors près de la hutte. Il était pauvre et Sita voulu lui offrir un fruit. Avisant le cercle, Ravana, car c’était lui, sût qu’il devait attirer la jeune femme à l’extérieur. Il répondit à Sita qu’il était un sage, et qu’il ne pouvait entrer pour prendre son offrande. Sita savait qu’il était de son devoir de nourrir le vieil homme, elle franchit le cercle. Aussitôt, Ravana la captura et l’emmena à Lanka pour en faire sa reine.

Alors qu’il se dirigeait vers le sud, Jatayu, le grand aigle, vit Sita. Il déploya ses grandes ailes et suivit le char. “Libère Sita, déclara Jatayu, ou je te tuerai.” Râvana ignora la menace, l’aigle ouvrit une des portes du char. Il enleva doucement Sita du char et la déposa à terre. Pris d’une fureur aveugle, Jatayu attaqua les bras et les têtes de Ravana.

 

Ravana est reconnaissable à ses multiples bras

 

Le sang jaillit du corps mutilé du démon. Mais dès qu’il perdait un bras ou une tête, il repoussait. Jatayu s’épuisa au combat. Sentant cela, Ravana sortit son épée et coupa ses ailes. Le courageux oiseau tomba mortellement au sol. Sita caressa Jatayu. Elle le remercia d’avoir essayé de la sauver. En un instant, Râvana remit Sita dans le char et reprit son chemin vers Lanka. De retour à leur hutte, Rama et Lakshmana surent qu’ils avaient été trompés.

Ravana chercha chaque jour à la séduire. Il a en effet décidé de ne pas la prendre de force. Mais la vertu de Sita était à toute épreuve et il ne parvint pas à ses fins. Il la fit alors garder par une centaine de démons en attendant qu’elle cède.

 

Rama et l’alliance avec l’armée des singes

Rama et Lakshmana commencèrent à chercher Sita. Ils parvinrent à Kiskindha, le royaume des singes. Il était habité par des singes, gouvernés par le roi Valin. Un jour ils furent attaqués par un terrible démon. Valin et son frère Sugriva réussirent à le chasser, ils le poursuivirent mais le démon disparut dans une grotte très profonde. Valin y entra après avoir demandé à son frère de l’attendre à l’entrée. De nombreux jours s’écoulèrent lorsque Sugriva vit des flots de sang sortir de la grotte. Il attendit encore, mais son frère ne revenant pas, il le pensa mort, et de peur de voir surgir le démon, il ferma la grotte d’un énorme rocher et s’enfuit. Il fut proclamé roi et s’assit sur le trône. Mais après un certain temps, Valin revint, accusa son frère d’avoir voulu le supprimer, le chassa du royaume non sans prendre sa femme Tara comme seconde épouse.

 

Entrevue de Sugriva et Valin

 

Sugriva, ayant vent d’étrangers approchant son repaire, envoya Hanuman, son général, en reconnaissance. Déguisé en brahmane Hanuman s’enquit de l’identité de ces deux jeunes hommes. Hanuman reconnut soudain son seigneur (en effet, en tant que fils du dieu Vayu, il sert Vishnu), il reprit sa vraie forme, s’agenouilla, s’excusa de sa suspicion. Il raconta aux jeunes princes l’exil de Sugriva et proposa une rencontre. Prenant Rama et Lakshmana sur ses épaules, il gravit la colline où s’était caché le singe. C’est ainsi que Rama et Sugriva firent alliance : Rama aiderait Sugriva à reprendre son trône et en échange il mettrait son armée de singes à la recherche de Sita.

Pour reconquérir son trône, Rama conseilla à Sugriva de défier en duel son frère. Pendant que les deux se battaient, Valin prenant le dessus car il était plus fort, Rama décocha une flèche dans son dos. Sugriva fut alors déclaré vainqueur et reprit son trône.

 

Combat de Valin et Sugriva, Banteay Srei, Angkor

 

L’épopée d’Hanuman

Rama et Lakshmana battirent le frère de Sugriva. Dès lors, quatre troupes furent envoyées à la recherche de Sita. Au bout d’un mois, seule la division d’Hanuman n’était pas revenue.

Informée par un oiseau, frère de Jatayu, la troupe d’Hanuman marcha vers le jardin d’Asoka, près de Lanka, où Sita était retenue prisonnière. Arrivée devant l’océan, la division se trouva désemparée, il n’y avait aucun moyen de traverser. Alors Hanuman pria, il pria pour Rama et se mit à grandir tant et si bien qu’il pût traverser l’océan. Il arriva dans le jardin d’Asoka où se tenait Sita.

 

Hanuman  Statue  Achat

Hanuman priant, boutique Mes Indes Galantes

 

Ravana arriva à ce moment-là. Hanuman se cache pour observer la scène. Le démon dit à Sita : “Sita, viens avec moi. Viens vivre dans mon palais. Je ferai de toi ma reine. Tu peux avoir tout ce que tu désires.” Sita dit : “Comment oses-tu me parler de cette façon. Tu m’as kidnappée. Je suis la femme de Rama, la fille du roi Dasaratha. Rama viendra me chercher. Il me sauvera et te tuera, toi et tous tes démons. Si tu me laisses partir, j’essayerai d’épargner ta vie.” Le roi démoniaque sembla blessé par les paroles de Sita. La colère et la peine emplirent son cœur et il sut à ce moment précis qu’il n’aurait jamais Sita. “Alors tu resteras ici.” dit-il en s’éloignant.

Hanuman ne bougeait pas d’un muscle. Il attendit et attendit. Les démones qui gardaient Sita se fatiguaient. Une par une elles s’endormirent. C’était le moment de parler à Sita. Hanuman s’approcha d’elle et s’agenouilla à ses pieds. “N’ai pas peur. Je suis Hanuman, le serviteur et messager de Rama. Il m’a envoyé pour te trouver. Il désespère de ton retour.” Hanuman mit la main dans sa poche et montra l’anneau de mariage de Rama , que celui-ci lui avait confié afin de prouver qui l’avait envoyé.

 

Entrevue de Sita et d’Hanuman, Temple Baphuon Angkor Wat

 

Sita pressa ses mains contre son visage et pleura. Elle écouta ce qu’Hanuman avait à lui dire et lui donna un bijou à Hanuman comme preuve de son amour envers Rama. Soudain les démons se réveillèrent. Ils attaquèrent Hanuman qui les tua facilement mais il fut quand même capturé par les renforts et fut finalement emmené au palais. Ravana ordonna qu’on le tue. Un des hommes sages du roi rappela qu’il n’était pas permis de tuer un émissaire. “Alors nous le punirons. Mettez sa queue dans le feu. Laissez-le repartir de cette manière.” déclara Ravana.

Les démons tentèrent en vain de la mettre dans le feu, plus ils s’acharnaient et plus Hanuman la faisait grandir. Ravana, de dépit et de colère ordonna que tous les démons s’emparent de la queue et la mettent dans le feu, ce qu’ils firent.  Sa queue fut mise dans le feu mais Hanuman parvint à s’enfuir dans le ciel. Il décida de mettre le feu à la ville de Lanka pour punir les démons. Il mit le feu à tous les temples et palais. Les flammes s’élevèrent vers le ciel. En survolant le jardin d’Asoka il s’assura que Sita était en sécurité. Puis avant de repartir chez lui, il trempa sa queue dans l’océan pour éteindre le feu.

 

Rama et la guerre de Lanka

De retour à Kiskindha, Hanuman appris la bonne nouvelle à Rama : Sita était retrouvée. Aussitôt, Rama, Lakshmana et l’armée des singes se mirent en route vers Lanka. Pour traverser l’océan, ils construisirent un pont magique et parvinrent à Lanka.

Pendant quatre jours l’armée des singes et celle de Ravana se firent face. Le cinquième jour, la bataille commença. Très vite, Rama et Lakshmana prirent l’avantage, ils tuaient tant et tant de démons que leurs corps emplissaient les rues de Lanka. Ravana envoya alors son fils Indrajit sur le champ de bataille. Celui-ci avait la possibilité de se rendre invisible. Le camp de Rama subit alors de lourdes pertes. Tous les singes étaient blessés voire tués. Seuls Rama et Hanuman étaient encore debout, Lakshmana, blessé, se vidait de son sang. Un des guerriers dit alors à Hanuman de se rendre sur le Mont Kailash. Là, il trouverait des herbes médicinales capables de tous les guérir.

 

Hanuman - Rama - Mes Indes Galantes - Statue - Achat

Hanuman – Boutique Mes Indes Galantes

 

Hanuman partit. Mais ne sachant reconnaître les herbes, il arracha la montagne toute entière et la ramena à Lanka. Grâce aux plantes, les guerriers se remirent de leurs blessures. Reprenant la bataille, l’armée des singes tua Indrajit. Ravana prit alors les armes et affronta Rama. Le combat dura deux jours entiers, Rama sentait peu à peu ses forces le quitter. Alors il pria Surya, le dieu-Soleil. Après avoir regardé l’astre de lumière, Rama sentit ses forces revenir et grâce à l’arme de Brahma, qui ne doit être utilisée qu’en dernier recours, il tua Ravana.

 

Rama tuant Ravana

 

 

Rama, la dévotion d’Hanuman

Après la victoire triomphale sur Lanka, l’armée des singes se prépara à rentrer chez elle. Hanuman déclara que son devoir était de suivre Rama et Sita. Le roi Sugriva demanda à Hanuman une preuve de sa dévotion, sur quoi le plus loyal de tous les fidèles ouvrit sa poitrine et à l’emplacement de son cœur se trouvaient les images de Rama et Sita.

 

 

 

Le sacrifice de Sita et la mort de Rama

Une fois revenu à Ayodhya, Rama semblait troublé, beaucoup de personnes doutaient de la fidélité de Sita pendant son séjour à Lanka. Bien que cela lui brisa le cœur, Rama était contraint, pour suivre la loi du dharma, de bannir Sita. Lakshmana emmena Sita en forêt. C’est là qu’elle fût recueillie par un vieil ermite du nom de Vâlmîki. Loin de Rama, elle mit au monde les jumeaux Kusa et Lava. Pendant les douze années qui suivirent, elles et ses fils vécurent avec Vâlmîki. L’ermite apprit aux jumeaux un poème, baptisé “Ramayana”, racontant l’épopée de Rama.

Lors d’une fête à Ayodhya, Kusa et Lava déclamèrent le poème devant Rama, qu’il reconnut comme ses fils. Rappelant Sita auprès de lui, celle-ci voulait donner une monde une preuve de sa fidélité. Si elle avait été fidèle, la terre devrait l’engloutir. Dans un grand bruit, le sol s’ouvrit et prit Sita. Rama, effondré reconnut alors la fidélité de sa femme et éleva ses fils.

 

 

Après 1000 ans de prospérité et de paix, Rama sentit qu’il était temps pour lui de mourir et de rejoindre Vishnu. Rama quitta le palais et sortit dans les rues pleines de monde d’Ayodhya. Tous étaient tranquilles au passage du roi. Il continua à marcher jusqu’aux rives de la rivière Sarayu. Il toucha l’eau avec ses pieds. Tous les dieux le regardaient. Même Brahmâ, le créateur, vint en personne voir Rama. Il parla à Rama : “Viens, Ô Vishnu, rejoindre tes frères, Lakshmana, Satrughna et Bharata. Reviens à Vishnu. Reviens au paradis.” En entendant les mots de Brahmâ, Rama sourit et avança dans la rivière. Tous les disciples de Rama pénétrèrent dans la rivière après lui et tous allèrent au paradis. Rama était rentré chez lui.

 

Rama, Sita, Lakshmana et Hanuman, les héros du Ramayana

 

 

L’iconographie de Rama

Rama est souvent figuré sous la forme d’un beau jeune homme dans la force de l’âge. Sa beauté n’a d’égale que sa force de caractère et son honneur. Il est la représentation même du Dharma (la règle, la bonne Loi) et se présente comme son défenseur face aux forces du mal, incarnées par Ravana.

De par ses liens avec Sita, il représente l’époux fidèle et dévoué.

 

Rama - Vishnou - Mes Indes Galantes - Statue - Achat

 

On trouve la représentation de Rāma dans la Rāma-Pûrva-Tâpinî-Upanishad (4,7-10) :

« Rāma est représenté avec son épouse à ses côtés. Il est de couleur sombre, vêtu d’un voile jaune. Ses cheveux sont fixés en chignon. Il a deux bras, porte deux grands anneaux d’oreilles et un collier précieux. Il semble fier, tenant son arc et souriant. […] Rāma paraît fort et beau. Derrière lui on aperçoit son frère Lakshamana qui est couleur d’or pâle. Il tient un arc et des quelques flèches. Les trois forment un triangle. »

 

Rama - Vishnou - Mes Indes Galantes - Statue - Achat

 

Venez découvrir nos objets rituels himalayens et nos statues sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS18

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

Statue de Rama, Rishikesh, Inde

 

 

 

Mince Maya

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog