Je partage:

 

Le dieu Kama (Kamadeva ; de kama, le « désir » et deva « dieu ») est la divinité hindoue du désir, et plus particulièrement du désir amoureux.

 

Renforce le désir amoureux – Renforce le désir sexuel – Apporte le bonheur et la félicité au couple

 

kama dieu désir amour

Le vâhana ou véhicule de Kama est un perroquet.

 

kamasutra rati kama

Rati et Kama – Temple érotique Kharujao

 

 

kama dieu désir

Kama et Rati, son épouse

 

« Kama », à la fois concept et Dieu dans l’hindouisme

Ce dieu de l’amour est à rapprocher du concept de Kama. Ce concept connote souvent le désir et le désir sexuels dans la littérature contemporaine, mais le concept renvoie plus largement à tout désir, toute passion, toute jouissance des sens, plaisir esthétique de la vie, affection ou amour, avec ou sans connotation sexuelle. Il est considéré comme un des  quatre buts essentiels de l’Homme.

En effet, dans l’hindouisme, l’Homme se doit de suivre quatre principes essentiels si celui-ci souhaite vivre une vie heureuse et saine que l’on appelle Purushartha Purushar signifie une personne ou un être humain, et “Artha ” signifie le sens ou le but..

 

Purushartha signification kama artha moksha dharma

 

Artha  représente les activités et les ressources qui permettent une vie prospère. Par Artha, on entend  la nourriture, l’énergie, la richesse, le logement, la carrière, les connaissances et les ressources. Le  bon équilibre des Arthas permet de poursuivre les autres objectifs tels que le Dharma, Kāma et Moksha. 

Dharma :  représente les devoirs, les obligations sociales, la morale, une conduite vertueuse et une vie juste. Le dharma inclut les devoirs de chaque individu qui permettent l’ordre social. Le Dharma priorise les devoirs et les accomplit, efficacement et de manière juste. Si le dharma est ignoré, Artha (profit) et Kāma (plaisir) peuvent mener au chaos social.

Kama signifie désir, plaisir des sens, joie de vivre et amour. Tout le monde désire le confort, l’amour et le plaisir. En accomplissant le Dharma (devoir) et en atteignant Artha (ressources), il faut s’arrêter et sentir… les roses. Le kama est considéré comme essentiel et sain, à condition de le suivre sans sacrifier le Dharma.

Moksha représente la liberté personnelle et spirituelle, la réalisation de soi et l’illumination (libération du cycle des réincarnations). 

Chacun de nous a le droit et le devoir de satisfaire ces quatre buts afin de vivre une vie respectable et entière.

 

Kama, le dieu en lui-même

 

 

 

Comme le Éros ou Cupidon grec, il utilise un arc et des flèches pour répandre l’amour. Mentionné dans le Rig-Veda comme le plus puissant des dieux (mais presque chaque dieu védique est loué comme étant « le plus puissant des dieux »), il est celui qui pousse les hommes à la perpétuation de leur espèce. En d’autres termes, il symbolise le désir sexuel ou la libido. Par suite, il régente le samsâra, le cycle des réincarnations auquel les hindous souhaitent échapper.

Il est généralement considéré comme naissant de lui-même. Son lieu traditionnel de naissance est la ville de Gauhatî dans l’Assam. Son épouse est Ratî ou Revâ, « le désir et la luxure », son frère Krodha, « la colère », son fils Aniruddha, « sans-rival », et sa fille Thrishnâ, « la soif ».

 

Kama et Rati

 

Il symbolise aussi parfois la puissance du désir qui dévore les hommes. Un des Vedas l’identifie à Agni, le dieu du feu, qui consume les choses tout comme le désir consume les Hommes. D’après les Brâhmana, il est à la source de la création de l’univers, car il aurait instillé à Brahmâ le désir de ne pas être seul, laissant alors place à la Création.

 

Kama, la légende

 

 

Dépendant des textes, il est parfois dit qu’à l’origine, Kama était un être d’une irrésistible beauté, créé par les dieux afin d’obliger Shiva à sortir de son ascèse pour épouser Pârvatî.

En effet, un horrible démon invincible était en train de s’emparer des Trois Mondes (le monde des Hommes, le monde Intermédiaire et le Monde des Dieux). Une prophétie dit que seul le fils de Shiva et Parvati (réincarnation de sa précédente épouse Sati) aurait le pouvoir de tuer le démon. Le problème était que Shiva, en pleine ascèse, refusait de voir Parvati alors que celle-ci déployait des trésors d’ingéniosité pour le séduire.

 

 

Les Dieux demandèrent donc à Kama de faire en sorte que Shiva tombe éperdument amoureux de Parvati. Il se rendit donc en compagnie du Printemps et de son épouse Rati, sur le mont Kailāsa (Kailash) afin de distraire celui-ci alors qu’il était en pleine méditation. Il décocha au dieu une de ses flèches mais Shiva, furieux, ouvrit son troisième œil, celui de la destruction, et réduisit Kama en cendres.

 

shiva kama

 

Cette destruction par Shiva, faisant de lui un dieu sans corps, lui fait parfois porter le nom d’Ananga, « sans corps ». A partir de là, le corps sans forme de Kama règne partout dans le Cosmos et affecte désormais tous les Hommes sans distinction. Néanmoins, quelques temps plus tard, les pleurs de Rati attendrissent Shiva qui permet à Kama de renaître.

Parvati réussit enfin à faire tomber Shiva amoureux d’elle après avoir subit elle-aussi l’ascèse et ils donnèrent naissance à Skanda qui put tuer le démon.

Skanda – Dieu de la Guerre

 

Kama, son iconographie

 

 

Kama est représenté comme un jeune homme à la peau noire, à deux ou huit bras, possédant un arc en canne à sucre dont la corde est une chaîne d’abeilles et cinq flèches de fleurs (lotus bleu, jasmin, fleur de manguier, champaka et shirîsha) qui représentent les cinq sens. Son vâhana ou véhicule est un perroquet.

 

champaka kama

Champaka

 

Kama, Fêtes et vénération

Kama est vénéré par les yogis, car lui seul peut libérer du désir.

Souvent, la mariée reçoit des dessins du perroquet, monture de Kama, en dessin au henné sur les pieds.

Souvent, on vénère Kama fin d’avoir une bonne santé, la beauté, un mari/une épouse ou un fils.

Le festival du Holi, très connu pour ses poudres colorées, était à l’origine dédié au dieu Kama pour fêter le retour du printemps et donc la (re)naissance de l’amour et du désir.

 

Mes Indes Galantes vous emmène dans les ruelles des quartier populaires de Old Delhi pour fêter Holi, fête des couleurs, hommage à Kama. Ce jour-là tout est permis alcool, cannabis …. Chaque grande ville disposent de boutiques gouvernementales secrètement gardées qui vendent le cannabis sous forme de  Bhang.

 

View Gallery

 

Le Kama Sutra 

Kama est également, bien sûr, lié au Sutra du même nom, texte ô combien connu. 

Nous avons consacrer un article au Kama Sutra

 

kama sutra achat peinture paris

Miniature rajasthani du Kama-Sutra, site de Mes Indes Galantes

 

kama sutra achat

 

 

 

lord kama amour désir

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

kama met new york amour

Kama Met  New-York

 

kamasutra kama rati

 

kama sutra

 

 

kama sutra érotisme

Mince Maya

 

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog