Peinture indienne, Tala Pattachitra de l’Orissa

Je partage:

 

En sanskrit, Pattachitra signifie littéralement peinture sur tissu, “pata” pour tissu et “chitra” pour peinture. L’art de Patachitra ou Pattachitra est l’une des plus anciennes formes d’art que l’on trouve dans l’Orissa, et fait partie intégrante de la foi et de la religion hindoues et des rituels indiens. Il dépeint les contes et les épopées de l’Hindouisme (Ramayana ou Mahabharata). Le Tala Pattachitra est l’art de la peinture sur feuille de palme.

 

vishnu Tala Pattachitra

 

Le Pattachitra est basé principalement sur des contes et légendes de l’Hindouisme. C’est un art vibrant et unique, et c’est une belle démonstration de la dextérité de l’artisanat indien.

 

Origine et histoire

L’art de Pattachitra a son origine en Inde, dans les Etats d’Orissa et du Bengale Occidental. Les premières représentations dateraient du 5è siècle av. JC. 

C’est un style de peinture populaire traditionnelle du Bengale rural, qui remonterait aux tous premiers siècles de notre ère. Utilisé comme un support visuel, il soutenait l’art narratif exprimé par le chant. Les lignes de dessin appuyées et les couleurs vives pourraient avoir été influencées par les tribus aborigènes avoisinantes.

Ainsi, au Bengale Occidental, l’artiste est aussi chanteur. Il appuie son récital sur les peintures présentées en rouleaux de feuilles de papier de 10 à 35 cm de large, cousues et marouflées sur toile sur une longueur de 1 à 5 m.  A chaque extrémité, un bambou sert à enrouler et dérouler la peinture.

Les « patuas » ou ménestrels, peignent des sujets très variés. Passant de village en village, ils expriment l’histoire peinte sous forme de chant. En contrepartie, ils reçoivent un bol de riz ou quelques roupies.

A Cheriyal dans l’Etat de Telangana, les conteurs s’appuyaient aussi, dans leurs tournées, sur des rouleaux de coton historiés.  La peinture stylisée, riche en motifs, est caractéristique de l’art Nakashi de cet Etat. Les scènes, très villageoises, sont peintes en rouge et bleu. Mais, seules quelques familles exercent encore cette tradition.

 

Pattachitra Peinture sur tissu Orissa Hindouisme

A gauche, Krishna et Radha – Hindouisme

 

En Orissa, ce type de peinture est étroitement lié au culte de Jagannâtha, le neuvième avatar de Krishna. Elle représente des scènes de la mythologie hindoue et des deux grandes épopées du Ramayana et du Mahabharata ainsi que des légendes du folklore local.

Les dieux hindous tels que Krishna, Vishnu, Shiva, Hanuman et les déesses hindoues comme Radha, Parvati et Sita sont les principaux personnages de ces tableaux.

 

La composition du Pattachitra et du Tala Pattachitra

L’arrière-plan ou le paysage de chaque récit est simple et pas trop détaillé puisque l’accent est mis sur les personnages et leurs actions.

 

krishna tala patta chitra peinture sur tissu Orissa hindouisme Mes Indes Galantes

 

Le seul élément commun à tous les patachitra art est l’utilisation de bordures détaillées qui peuvent ou non être en relation avec le reste de la peinture puisqu’elles servent à donner une uniformité à l’ensemble du tableau. Bien souvent ces bordures représentent des éléments végétaux ou des animaux.

 

Tala Patta Chitra holi

 

Les motifs de fleurs et de feuilles sont les éléments de style pour donner un attrait plus esthétique à l’œuvre d’art. Les couleurs traditionnelles telles que le rouge, le vert, le jaune, le bleu foncé, le blanc et l’orange sont utilisées pour définir chaque section du tableau.

 

 holi

 

La technique du Pattachitra, une affaire familiale

A l’origine, les peintures étaient réalisées sur des feuilles de palme séchées, coupées en rectangles cousus entre eux par des fils noirs ou blancs. Les dessins étaient gravés avec des stylets puis emplis d’une encre obtenue par la combustion de coques de noix de coco à laquelle on ajoutait de l’huile et de la poudre de curcuma. La plupart du temps, elles étaient réalisées en noir et blanc mais, parfois, on utilisait des teintures végétales pour renforcer les dessins. Ces peintures s’appelaient Tala Patta Chitra du nom régional de la feuille de palme. 

Avec le temps, les feuilles de palme ont été remplacées par de la soie ou du coton enduit d’un mélange de gomme, de pâte de graines de tamarin et de craie. Ce support appelé Patta est ensuite légèrement poncé avant d’être peint.

La bordure est dessinée en premier, généralement une frise illustrée de motifs floraux ou abstraits. Le contour des personnages est tracé avec des pigments blanc ou noir. Le fond et les personnages sont peints d’une couleur unie avant d’ajouter les détails décoratifs  – vêtements, bijoux, végétation… dans les couleurs de pigments d’origine végétale ou minérale : vert de feuilles, pétales de fleurs, extraits de fruits tel que le jaune de la mangue, ocre, cinabre, blanc de coquillage, noir de charbon de bois, broyés et parfois mélangés à de l’urine animale ce qui permet une grande variété de couleurs et de nuances.

Les couleurs sont mélangées à de la résine ce qui donne à la peinture une brillance caractéristique. Une épaisse couche de laque protège le tout. Les pinceaux sont fabriqués à partir de fibres végétales ou de poils d’animaux.

 

peinture orissa

 

Actuellement, les peintres traditionnels, les « chitrakaras »,  maintiennent la survivance de cette tradition presque millénaire des Patta Chitra qui relie la population rurale à ses mythes et à son histoire religieuse exprimés sur les peintures des temples.

L’art du Pattachitra est un art familial, le peintre réalisant souvent ces peintures chez lui accompagné de sa famille. Les femmes vont s’occuper de la colle, de la “toile”, des couleurs de remplissage ainsi que de la couche de laque apposée à la fin sur la peinture pour la protéger.

Le maître, souvent un homme, s’occupe lui de réaliser les traits des personnages et les lignes de force du tableau. Il dépose aussi la touche finale. Le maître a la main sûre et il ne réalise pas les traits du tableau grâce à du carbone mais bien directement avec de la peinture, souvent jaune ou rouge clair.

 

Orissa – Hindouisme – Pattachitra

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels hindous

sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

Le meilleur de l’Inde à Paris

 

Tout comme les miniatures du Rajasthan, la peinture sur tissu de l’Orissa fait place à l’érotisme et pas seulement aux divinités de l’Hindouisme !

 

Pattachitra Peinture sur tissu Orissa Hindouisme

Pattachitra – Peinture sur tissu – Hindouisme – Orissa

 

© 2020 Mes Indes Galantes Blog