Je partage:

 

Lha Mo est la seule divinité féminine parmi les huit Dharmapalas, les gardiens de la Loi.

 

PROTECTION – ABSENCE DE PEUR 

 

Elle est une déesse importante pour les Tibétains. Dans de nombreux monastères, elle est représentée dans un coin assez caché et toujours derrière un rideau, sans doute du fait de son apparence très effrayante qui pourrait faire peur aux fidèles, même si elle n’est pas un démon, au contraire.

Dans le cadre de la pratique du Yidam encadrée par un Guru (maître), elle est souvent choisie et célébrée comme déité de méditation ou déité tutélaire. L’élève, après force méditation, doit visualiser les principales caractéristiques de son Yidam jusqu’à réaliser une union complète avec lui et en faire une “réalité” pour lui permettre d’atteindre l’éveil et ainsi  devenir  bouddha

 

Lha Mo-Dharmapalas-tibet

 

Dans le bouddhisme chaque direction cardinale possède son panthéon particulier, rempli de dieux et déesses paisibles et courroucés.  Lha Mo est, par exemple, la manifestation la plus terrifiante dans le panthéon bouddhiste du Nord.

Lha Mo-Dharmapalas-thangka

 

Étant le seul défenseur féminin du bouddhisme, elle fut armée par les dieux. Heruka lui donna deux dés pour déterminer la vie et le destin des hommes. Brahma lui donna un éventail fait de plumes de paon. Kubera lui donna un lion, qu’elle porte comme boucle d’oreille sur son oreille droite. Nanda, le dieu-serpent lui donna un serpent, qui pend de son oreille gauche. Vajrapani lui donna un marteau. D’autres dieux lui firent don d’une mule, dont la selle est la peau d’un démon et les rênes sont des serpents venimeux.

Lha Mo-Dharmapalas-tibet-yidam

 

Lha Mo est souvent représentée assise en amazone sur sa mule. Elle porte tous les ornements des Dharmapala, les colliers et la couronne décorés de crânes, des armes… Elle possède également le troisième œil, l’œil de la connaissance. Son expression est féroce et effrayante. Généralement elle tient dans ses mains principales, le sceptre à gauche et une coupe crânienne à droite, à hauteur de son sein.

 

Loin d’être une menace pour les dévots, elle les protège des démons qui pourraient tenter de les faire dévier du droit chemin. Les crânes qu’elle porte en ornements sont en fait les crânes des démons qu’elle a vaincus. 

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

Mince Maya

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog