Tète de buffle, sculpture sur os

Je partage:

 

La sculpture sur os est pratiquée dans toute l’Asie et certaines parties du continent en ont fait une spécialité, notamment en Inde et sur l’île de Bali (Indonésie). Parfois issu de la tête de buffle, l’os est un matériau complexe à travailler mais il offre une blancheur d’une pureté sans pareille. Par ailleurs, c’est un matériau solide. Mes Indes Galantes vous propose une gamme de bijoux en os : bague tête de mort, bracelets, colliers…

 

BIJOU OS PARIS MES INDES GALANTES

Bijoux en os disponibles sur notre site de Mes Indes Galantes

Les bijoux en os à Bali

 

Bijoux en os Bague tête de mort Buffle Bali

Bague tête de mort en os de buffle de Bali

 

C’est à Tampak Siring que se concentre les artisans spécialisés sur la sculpture sur os à Bali. Ancien royaume du roi Mayadenawa, la ville abrite le temple Tirta Empul, qui est un des temples les plus sacrés de Bali, connu pour son eau de source au pouvoir divin dans laquelle s’immergent les balinais au cours de rituels comparables à ceux de Bénarès.

 

 

A partir des os de bovins et de buffles, mais aussi de cornes et de coquillage, les mains habiles de ces castes d’artisans réalisent des petits chefs-d’oeuvre. Pour le travail de chacun de ces matériaux ils ont su développer une réponse et une technique spécifiques qui font que leurs produits sont célèbres dans le monde entier.

Les produits réalisé à partir de ses matériaux sont recyclés. En effet, le buffle d’eau est un animal de ferme commun en Indonésie qui est généralement plus précieux vivant que mort. Cependant, lorsqu’un animal passe, il est dans la culture de Bali de ne pas gaspiller les ressources, et les artisans choisissent de réutiliser l’os pour leurs travaux artistiques.

Les bijoux balinais en os abordent des formes très variées, allant de représentations de divinités (comme le Barong) à des motifs floraux en passant par des animaux comme la tête de buffle ou même une bague tête de mort.

 

Tête de buffle sculpté Bali Inde

 

Mes Indes Galantes fait réaliser ses bijoux auprès d’artisans balinais dont la technique de la sculpture sur os est passée de génération en génération. Ce travail très minutieux nécessite patience et dextérité. Il faut, en effet, un jour et demi pour réaliser une bague !

 

Tête de buffle sculptée

C’est la grande spécialité des artisans indonésiens !

 

Bijoux en os Bali Tête de buffle sculptée Mes Indes Galantes Bague tête de mort

Collier en os à tête de buffle sculptée Mes Indes Galantes

 

Dans la plupart des cultures, un crâne, qu’il soit humain ou animal, n’est pas considéré comme une bonne chose, mais dans la culture balinaise, il est considéré comme une forme de nouveau départ. Les Balinais ne laissent jamais aucune partie d’un animal se dégrader, la chair est mangée, la peau utilisée pour s’abriter et les os utilisés comme outils. Le crâne, lui, était conservé comme une relique sacrée et placé là où on pouvait le voir et l’admirer.

 

 

Dans le reste de l’Indonésie, notamment dans le pays toraja et dans certaines iles de la sonde, les peuples indigènes ont toujours gardé les crânes des animaux en souvenir de ce que l’animal leur avait apporté.

Les maîtres sculpteurs de Tampak Siring passent une semaine à sculpter inlassablement chaque crâne. Il faut plus d’une décennie pour maitriser pleinement cet art et être capable de travailler à cette vitesse. Chaque sculpture est unique, car elle est ciselée à la main.

Le travail final donne souvent l’impression de se retrouver face à de la dentelle.

Tête de buffle Bali Bague tête de mort

 

La sculpture sur os au Népal

La sculpture népalaise puise ses influences dans la sculpture et les styles artistiques de l’art indien, des empires Gupta et de Pala en particulier. La majorité des sculptures survivantes représentent des figures et des sujets religieux, issus à la fois de l’hindouisme et du bouddhisme, les deux religions ayant coexisté pacifiquement dans la région du Népal pendant plus de deux mille ans.

 

 

Si autrefois les artisans newar de Katamandou étaient célèbres pour les objets en os humain tel le Kapala et le kangling, et la sculpture des conques et des mala à tête de mort en os de yack, aujourd’hui il mettent leurs dextérité au service des bijoux fantaisies.

 

La sculpture sur os en Inde

En Inde aussi, où rien ne se perd, la fabrication de produits à partir d’os  est une source de revenus importante pour des milliers de famille. Autrefois, la sculpture sur ivoire ou sur os était considérée comme l’un des métiers les plus prestigieux puisqu’il s’agissait de l’ivoire un produit de luxe, et ce travail d’art était parrainé par les familles royales.

Concernant l’Inde, c’est bien souvent l’os de chameau qui est utilisé afin de réaliser, entre autre, de la merveilleuse marqueterie.

 

Sculpture Inde Mes Indes Galantes

Sculpture d’os de chameau

 

Le travail d’art de l’ivoire et l’os d’éléphant n’ayant plus cours ; l’os de chameau, ressemblant beaucoup à l’ivoire, a pris le relais. Le chameau étant un animal du désert, il est facilement disponible dans ces régions et il constitue une source de nourriture commune pour les habitants

Inde sculpture sur os de chameau

 

Les os sont d’abord nettoyés, parés, puis bouillis pendant plusieurs jours pour obtenir un aspect propre. Ensuite, ils sont plongés dans une solution de peroxyde d’hydrogène et conservés et séchés au soleil. Les morceaux sont ensuite assemblés à l’aide de colle.

Ensuite, on procède éventuellement à la gravure, ou a la peinture. Le produit final est ensuite poli.

L’ancienne ville de Nawabs, à coté de Lucknow est également réputée pour le travail de l’os, cet art qui a plus de 4 siècle fait vivre plus de 400 familles d’artisans. 

La sculpture sur os est également pratiquée à Hyderabad, à Calcutta et à Chennai.

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens (Tibet, Népal) sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

Le meilleur de l’Inde à Paris

 

 

© 2020 Mes Indes Galantes Blog