Sitatapatra

Je partage:

 

Sitatapatra est une déesse vénérée dans les traditions Mahayana et Vajrayana, deux courants du Bouddhisme qui se sont développés plus tard que le bouddhisme d’origine, enseigné par le Buddha Sakyamuni.

 

PROTECTION CONTRE LES DANGERS SURNATURELS – PROTECTION CONTRE LA MAGIE NOIRE ET LES MALEDICTIONS – MET FIN A LA COLERE ET A L’AVIDITE

 

sitatapatra signification mes indes galantes

 

Son nom signifie « la déesse victorieuse au parasol blanc ». Elle est une déité indépendante du reste du panthéon et elle est très puissante.

Elle possède un autre nom : Ushnishasitatapatra. La légende rattachée à ce nom raconte qu’elle est née de la protubérance crânienne du Buddha, qu’on appelle Ushnisha. Sur les statues, ce qu’on prend pour un chignon est en fait, dans le bouddhisme, une véritable protubérance crânienne osseuse.

De cette protubérance naît Sitatapatra dont le Buddha dit « qu’elle est un rempart pour lutter contre les démons, qu’elle sera celle qui détruira tous les ennemis, tous les dangers et toutes les haines… ».

 

sitatapatra achat paris mes indes galantes

 

Il est dit que quiconque pratique ses sutras ou la visualise sera réincarné au Paradis d’Amitabha, un endroit parfait où la souffrance n’existe pas.

Parfois, certains textes la considèrent comme la parèdre d’Avalokitesvara, le bodhisattva de la compassion. Tout comme lui, elle possède de multiples représentations.

 

Sitatapatra, son iconographie

 

sitatapatra représentation signification

 

Sitatapatra peut être représentée avec un, trois, cinq ou un millier de visages. Généralement c’est cette dernière qui est la plus représentée par les artistes. Elle possède des yeux sur chacune de ses mains et sur chacun de ses pieds, ses visages possèdent trois yeux chacun : les deux yeux plus le troisième œil de la Connaissance.

Le visage principal est blanc et possède 199 visages blancs au-dessus de lui. A gauche on retrouve une rangée verticale de visages jaunes, à droite une rangée verticale de visages verts. De chaque côté de ces derniers, on retrouve 200 visages rouges, 100 d’un côté et cent de l’autre. Enfin, 200 visages bleus couronnent le tout. Chaque visage d’une couleur différente présente une expression différente.

 

Sitatapatra et ses différents visages.

 

Ses mains principales tiennent à droite une roue du Dharma, qui montre qu’elle protège le bouddhisme et sa loi. La gauche tient simultanément une flèche, avec lequel elle attaque les démons, et la hampe d’un parasol blanc, qui lui donne son nom. 99 autres paires de mains tiennent ces deux objets.

 

sitatapatra mandala

 

Les 400 mains droites qui restent tiennent : un vajra (une arme de jet qui pourfend l’ignorance), un joyau qui exauce les vœux, un lotus et un double vajra, 100 exemplaires de chaque.

Les 400 mains gauches tiennent pour leur part : un arc, une épée, un lasso et un crochet, armes dont elle se sert encore une fois pour défendre les fidèles, de nouveau 100 exemplaires de chaque.

Ses jambes écrasent différentes entités tels des démons, des animaux… Autant de dangers qui pourraient attaquer et faire mal aux fidèles bouddhiques que Sitatapatra est là pour défendre.

 

statue sitatapatra

 

Elle se tient sur un lotus et est entourée d’un halo de flammes qui montrent sa sagesse et sa détermination à défendre les bouddhistes et le Dharma.

Sitatapatra, son mantra

 

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

Mince Maya

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog