Je partage:

 

Amitabha signifie « Lumière Infinie » ou « Incompréhensible ».

 

Compassion – Libération – Calme – Sérénité

 

Amitabha est le Bouddha le plus anciennement cité dans les textes parmi les Dhyani Bouddha ou Jina, qui sont des sortes de Bouddha supérieurs dont les Bouddha et bodhisattva qui s’incarnent sur Terre sont issus. Ils représentent également chacun un aspect particulier du bouddhisme, et appartiennent chacun à une “famille” différente.

 

cinq Dhyani Bouddha

Les Jina ou Dhyani Bouddha, monastère de Shalu, Tibet.

C’est le Vajrayana qui l’a incorporé dans l’élaboration ésotérique des cinq bouddhas de sagesse, (dhyani bouddhas ou jinas), avec Vairocana, Aksobhya, Ratnasambhava, et Amoghasiddhi.

En effet, dans le bouddhisme il existe une multitude de Bouddha qui s’incarnent au fur et à mesure des ères cosmiques. Amitabha est un de ces Bouddha. Il est dit qu’il réside dans le paradis de Sukhabati dans une position de méditation éternelle en attendant de venir en aide aux êtres.

 

Amitabha, son iconographie : 

Il est de couleur rouge et effectue un geste caractéristique qui permet de le reconnaître : le mudra de méditation, les mains posées l’une dans le giron de l’autre. Il représente l’élément cosmique de Sanjna (nom). Son véhicule est le paon. Le signe qui lui est rattaché est le lotus, une fleur très importante dans le bouddhisme qui souligne la capacité des humains à pouvoir s’améliorer. Lorsqu’il est représenté sur un stupa (un monument reliquaire bouddhique), il est situé à l’ouest du monument. Chaque Jina se rattache en effet à une direction cardinale : les quatre directions cardinales et le Zenith. Les fidèles l’adorent afin d’atteindre le Salut et afin de résider après leur mort dans son paradis.

 

Le rouge est la couleur du soleil couchant, de la compassion, de l’amour bienveillant et de la puissance émotionnelle. C’est le bouddha le plus accessible parmi les cinq et celui qui vient le plus en aide aux êtres.

Parfois les mandalas se concentrent sur le couple Amitābha / Akshobhya, représentant respectivement la compassion et l’impassibilité, deux éléments complémentaires qui permettent aux fidèles d’atteindre la Sagesse. Ils sont les gardiens de deux directions opposées : l’ouest pour Amitabha et l’est pour Akshobhya.

 

Mandala Amitabha

 

On trouve souvent Amitabha sous sa forme parée, Amitayus, ou en union avec sa parèdre Pandara, ainsi qu’en compagnie d’Avalokiteśvara.

Amitabha Yab-Yum Protecteur

Amitabha en Yab-Yum

 

Amitabha Amitayus

Amitayus, le bouddha de longévité, Mes Indes Galantes

 

Son effigie se retrouve très souvent dans la coiffe de ce dernier, car Avalokitesvara est en fait une émanation d’Amitabha.

 

Avalokitesvara avec dans sa coiffe Amitabha.

 

Le panchen-lama, l’un des maîtres principaux, après le dalaï-lama, de l’école des Gelugpa du bouddhisme tibétain est considéré comme étant une des émanations d’Amitabha.

 

 

 

Au Japon il est invoqué par son mantra court “Om amrita teja hara hum” deux ans après un décès.

 

 

Venez  découvrir nos statuettes et objets rituels himalayens  sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet selon un adage Hindou

“Si on le contemple c’est Dieux, si on le regarde c’est une pierre”  

 

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

Mince Maya

 

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog