Vajradhara

Je partage:

 

Vajradhara est considéré comme l’Adi-Bouddha ou le Bouddha primordial pour certains pratiquants du tantrisme. 

 

Réalisation complète – Sagesse Parfaite – Vacuité – Transcendance – Compassion sans limite

 

 

Statue Vajradhara  Mes indes galantes PARIS

Statue Vajradhara Mes indes galantes PARIS

Le bouddhisme Vajrayana, aussi appelé Bouddhisme du Véhicule de Diamant ou Bouddhisme Tantrique, se développe dans le courant du 8ème-9ème siècle dans les universités religieuses du nord-est de l’Inde avant de se diffuser dans les montagnes himalayennes et en Extrême-Orient où il connaît une énorme adoption. Pensé et constitué par de nombreux maîtres bouddhiques de tous les coins de l’Asie, ce bouddhisme entend permettre à ceux qui étudient le bouddhisme auprès d’un maître qualifié de pouvoir atteindre l’Illumination et donc le Nirvana en une seule vie, là où le bouddhisme ancien, prêché par le Bouddha, le permettait en de nombreuses vies.

 

Vajradhara  Musée Guimet

Vajradhara – Musée Guimet

 

 

Pour se faire, il est indispensable que le disciple étudie auprès d’un maître qualifié et apte à lui transmettre les nombreuses connaissances qu’exigent ce bouddhisme. Beaucoup plus complexe que ses prédécesseurs, le bouddhisme Vajrayana est un bouddhisme très ritualiste, qui comprend de nombreuses récitations de mantra, prières, exécution de mandala et un panthéon bouddhique profus.

Généralement, le maître aide l’élève à choisir une divinité d’élection, parmi les très nombreuses divinités vajrayaniques, afin que celui-ci puisse apprendre à la visualiser et à s’identifier à elle. Ces rituels doivent permettre au disciple de s’aider à atteindre l’Eveil. En plus de ces visualisations, le bouddhisme Vajrayana est doté de très nombreux symboles qui sont censés aider celui qui le souhaite à avancer sur la voie de la Sagesse et de l’Illumination. Chacun de ces symboles possède une signification particulière et appelle la protection et les bons auspices sur celui-ci qui les prie ou les porte.

Ces symboles peuvent être d’ordre cosmologique (comme le Soleil et la Lune), d’ordre végétal (comme le myrobolan ou l’épi de maïs) ou encore être des objets porte-bonheur (comme le bézoard ou la conque blanche). Tous ces symboles sont en général tenus par les divinités ou présents autour d’elles. Parmi ces symboles on compte aussi des objets rituels, tenus par les divinités, que les moines bouddhiques utilisent au cours de leurs prières et de fêtes bouddhiques (comme par exemple les Ashtamangala).

 

 

 

New York – Rubin Museum of Art

Au sein de ce bouddhisme, on trouve une figure qui trône au-dessus de tout : l’Adi-Bouddha. Seulement, comme pour tous les courants religieux, le bouddhisme tantrique s’est beaucoup développé au Tibet et a donné naissance à plusieurs écoles. Chacun possède son maître spirituel fondateur et diffère sur quelques points par rapport aux autres, par exemple les divinités d’élection préférées ne sont pas les mêmes, les mantras sont différents…

La figure de l’Adi-Bouddha diffère selon l’école tibétaine à laquelle on se réfère. Vajradhara est le Bouddha primordial ou Adi Bouddha, selon les écoles Gelug et Kagyu du bouddhisme tibétain. Vajradhara a remplacé Samantabhadra qui reste le « Bouddha Primordial » dans l’école Nyingma, ou l’École Ancienne et l’école Sakya. Cependant les deux sont métaphysiquement équivalents. Atteindre l’état de vajradhara est synonyme d’une réalisation complète. 

Ainsi, si vous cherchez à atteindre l’état d’Eveil et le Nirvana, qu’importe que vous vous référiez à l’un ou l’autre. Le plus important pour vous est de parvenir à le visualiser et à s’emparer de ses qualités afin d’atteindre l’Illumination. 

La couleur bleu sombre de sa peau, exprime la quintessence de la bouddhaité elle-même et représente l’essence de la réalisation du Bouddha historique.

 

Vajradhara - Mes Indes Galantes Blog

 

Généralement, il tient deux vajra dans ses mains et les croisent dans le geste de vajrahūṃkāra-mudrā. Les mains sont levées et croisées, la main droite passant devant la gauche, l’index et l’auriculaire sont levés, les trois autres doigts repliés ; le pouce, le majeur et l’annulaire tiennent des objets rituels constitués d’une cloche (ghaṇṭā) dans la main gauche et d’un vajra double dans la main droite ou parfois de deux vajra. Le vajra évoque avant tout la compassion et aussi la capacité du bouddhisme à vaincre ses ennemis et les mauvaises pensées, le mensonge. 

 

achat vajra dorje foudre

Vajra, Mes Indes Galantes

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

 

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog