Vina (luth)

Je partage:

 

La vina est un instrument musical très important dans l’hindouisme. Il est porté généralement par les Dieux liés à la Sagesse ou à l’Enseignement.

 

CONNAISSANCE – SAGESSE – REUSSITE DANS LES ETUDES – PROTECTION DES ARTISTES

 

La vina serait une invention du dieu Shiva, qui s’inspira des formes plantureuses de son épouse Parvati afin de la créer.

 

 

Elle serait un des plus anciens instruments de la musique classique indienne, qui a été théorisée aux alentours du VIème siècle. Elle est également un des principaux instruments mentionnés par les textes védiques, les traités parlent notamment de son utilisation lors de rituels destinés aux dieux. La famille de la vina a connu de nombreuses déclinaisons qui ont été expliquées par des traités musicaux depuis longtemps.

 

vina ravi shankar mes indes galantes

Vina  Ravi Shankar 

 

 

Aujourd’hui on estime que les deux sortes de vina les plus connues sont :

  • La rudra vina, plutôt répandue dans le nord de l’Inde

 

Vina - rudra

 

Elle est constituée d’une pièce de bambou de 8 cm de diamètre et 125 cm de long, sous laquelle sont fixés deux gros résonateurs sphériques (50 à 70 cm de diamètre) faits de courges séchées. Elle a 24 frettes (petite barrette, souvent métallique, placée en travers du manche de certains instruments de musique à cordes) en bois, très hautes, permettant d’appuyer et de tirer sur les cordes. Elle peut être rustique ou richement ornée de sculptures (paon, cygne, poisson, dragon, etc.) aux deux extrémités en plus d’application d’or, d’argent ou d’ivoire…

  • La sarasvati vina, plutôt répandue dans le sud de l’Inde et qui porte le nom d’une déesse.

 

vina saraswati luth mes indes galantes

 

Vina - Saraswati

 

En effet, Sarasvati (ou Saraswati), déesse des arts et de la Connaissance, est toujours représentée avec sa vina dans ses deux mains antérieures. Néanmoins la forme de la vina que tient la déesse est celle qui a adopté sa forme actuelle au XVIIème siècle.

 

 

 
 

Elle est représentée comme un gros luth d’environ 1m20-1m50 de long, à manche long évidé muni d’une calebasse. Elle est dotée de vingt-quatre frettes (petite barrette, souvent métallique, placée en travers du manche de certains instruments de musique à cordes) mobiles et de quatre cordes mélodiques en métal, ainsi que de trois bourdons métalliques tendus sur toute la longueur de la caisse. Il comporte alors une grosse caisse de résonance (kudam). On ne la joue pas posée devant soi, on la tient comme un luth, en tenant le manche dans la main droite, le kudam posé sur la cuisse.

La vina est également un des instruments de prédilection de Shiva lorsqu’il sous sa forme de Shiva enseignant.

 

 

Sous cette forme, Shiva est représenté assis sous un arbre et entouré de sages et de saddhu. Représenté comme un ascète, nu et avec un bol pour mendier, il enseigne aux sages de l’Inde les subtilités des traités sacrés et leur explique le fonctionnement du monde. Comme pour sa forme Nataraja, il écrase de ses pieds le nain de l’Ignorance, montrant par-là qu’il permet à tous de s’instruire. Il est alors moins un dieu de la destruction qu’un professeur. C’est une forme qui est particulièrement représentée et appréciée dans le sud de l’Inde, et on la retrouve sur de nombreux gopura (porte) et murs de temples.

 

La vina - Shiva

 

Venez découvrir nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

Mince Maya

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog