Brahman, le concept suprême

Je partage:

 

Brahman est un concept, il n’existe pas dans l’hindouisme d’être « Dieu », en tant que personne ou volonté, mais le principe divin vit et se meut en tout. L’univers est divin. Brahman se trouve dans un sourire, dans une fourmi, dans un ruisseau. Tout est une partie de lui. Vu que Brahman est quelque chose d’impersonnel, on ne peut pas le connaître ni être en relation avec lui, d’ailleurs il est caché de notre esprit à cause de la Mâyâ.

 

Brahman Hindouisme Mâyâ Concept

Pèlerins – Hindouisme

 

Le concept de Brahman n’est pas à confondre avec le dieu Brahma.

Brahman est l’Esprit Cosmique Suprême. Il ne peut se définir qu’en énonçant ce qu’Il n’est pas. En dehors de Brahman, rien d’autre, y compris Dieu, l’univers, les objets matériels et les individus, n’est vrai. Brahman est l’indescriptible, inépuisable, incorporel, omniscient, omniprésent, l’original, la première existence infinie, absolu, transcendant et immanent et l’éternel, et le principe ultime qui est sans un commencement, sans une fin, qui est caché dans tout et qui est la cause, la source, le matériel et l’effet de toute création connue, inconnue et pourtant arrivée — dans l’univers entier. C’est l’Absolu divin : tous les dieux de la religion hindoue ne sont que des facettes, des incarnations de Brahman.

 

L’Absolu

 

 

En raison de l’ignorance, Brahman est visible comme le monde matériel et ses objets. C’est le Soi, l’Absolu et l’Impérissable (rarement Objet d’adoration mais plutôt de méditation). Le Brahman est en fait indescriptible. Au mieux, on le considère comme la Vérité Infinie, la Conscience Infinie et la Félicité suprême. Aussi, Brahman transcende les différences : nul ne lui est semblable parce qu’il ne peut y avoir deux Brahman. Nul ne lui est différent car il n’y a personne existant en dehors de la réalité du Brahman. Il est Un, uni-substantiel, et immuable.

“Cet univers est tout entier pénétré de Moi, dans Ma forme non manifestée. Tous les êtres sont en Moi, mais je ne suis pas en eux. Dans le même temps, rien de ce qui est créé n’est en Moi. Vois Ma puissance surnaturelle ! Je soutiens tous les êtres, Je suis partout présent, et pourtant, Je demeure la source même de toute création. De même que dans l’espace éthéré se tient le vent puissant, soufflant partout, ainsi, sache-le, en Moi se tiennent tous les êtres.” Brahman tel qu’il est défini dans les textes sacrés.

 

La Mâyâ

La Mâya est une sorte de barrière invisible qui nous entoure et nous fait miroiter un monde que nous prenons pour réel.

Dans la conception hindouiste, on pense qu’il y a plein de façons différentes de voir ne serait-ce qu’un simple objet. Aucune de ces façons de voir ne nous permettra de connaître la pleine réalité et chacune des perspectives est pleinement valide. Et ça nous amène à quelque chose qui est fondamental dans l’hindouisme : c’est le concept de Mâyâ (qui signifie magie, donc tout autant tromperie que créativité). Pour l’expliquer, prenons l’exemple d’un rêve : un rêve est réel dans le sens où nous l’avons fait, mais il n’est pas réel dans le sens où il ne décrit pas forcément une réalité qui existe. De même pour l’hindou, le monde est Maya : le monde apparaît tel qu’on le voit mais on n’a aucun droit de dire que ça correspond à une réalité.

 

Mâyâ Brahman Mes Indes Galantes

 

La Mâyâ est ce pouvoir illusoire et complexe de Brahman qui à pour conséquence de le rendre comme perceptible dans le monde matériel distinct. Mâyâ a deux fonctions principales :

  • la première est de devoir cacher le Brahman des esprits humains
  • l’autre est de devoir présenter le monde matériel comme vrai.

La Mâyâ est aussi indescriptible. Elle n’est ni complètement vraie ni complètement fausse, donc indescriptible. Son abri est Brahman, mais Brahman lui-même n’est pas atteint par l’impiété de Mâyâ, de la même manière qu’un magicien n’est pas trompé par sa propre magie. La Mâyâ est temporaire et est détruite avec « la vraie connaissance ».

 

L’Atman

Dans l’hindouisme, c’est le concept de l’âme, l’essence divine présente en chacun de nous.

L’âme, ou le soi (Atman), est exactement égale à Brahman. Ce n’est pas une partie de Brahman qui se dissout finalement dans Brahman, mais le Brahman entier lui-même. Alors, les sceptiques demandent comment l’âme individuelle, laquelle est limitée et une dans chaque corps, peut être pareille à Brahman ? L’âme n’est pas un concept individuel. L’Atman est seulement un et unique. Le concept selon lequel il y a plusieurs âtmans est faux. Tout comme la même lune apparaît comme multiple à travers ses reflets sur la surface d’une eau couverte de bulles, l’unique Atman apparait comme de multiples âtmans dans nos corps à cause de la Mâyâ

 

Venez découvrir nos divinités et objets rituels sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

Le meilleur de l’Asie à Paris…

 

© 2020 Mes Indes Galantes Blog