Bénarès, l’art du bois

Je partage:

 

Bénarès ou Varanasi est une ville de l’État de l’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde, fondée au XIe siècle av. J.-C. Considérée comme la capitale spirituelle de l’Inde, elle attire les pèlerins hindous qui viennent se baigner dans les eaux sacrées du Gange. Ses rues sont jalonnées de près de 2000 temples ! Elle est aussi particulièrement connue pour son artisanat et notamment celui du bois.

 

 

 

Bénarès, la ville

 

benares

 

Le nom « Varanasi » provient probablement des noms de deux affluents du Gange, la Varuna, qui coule toujours dans la ville, et l’Assi, non visible si ce n’est un ruisseau près du ghat de l’Assi. Une autre hypothèse est que le nom provienne directement de celui de la rivière Varuna, autrefois appelée Varanasi. 

Bien que la tradition la fasse remonter à 3000 ans avant notre ère, la ville de Varanasi a été probablement fondée au 7ème siècle avant J.C., ce qui en fait l’un des centres urbains continuellement occupés les plus anciens. 

 

 

Symbole emblématique de l’hindouisme, elle est pillée ou détruite plusieurs fois par les musulmans. La dernière campagne de destruction est menée par l’empereur moghol Aurangzeb qui renomme la ville Mohammadabad. La ville passe sous contrôle britannique en 1775. Cette histoire mouvementée explique les tensions constantes entre les communautés dans la ville et la rareté de monuments anciens. La plupart des temples de Bénarès datent du XVIIe et XVIIIe siècles. 

La ville est fameuse aussi pour son artisanat : saris de soie brodés, enluminures, joaillerie, bronzes, bois.

 

L’art du bois à Varanasi

La fabrication de jouets en bois est un artisanat traditionnel dans le district de Varanasi, en Uttar Pradesh, Inde. Des jouets laqués brillants et colorés sont fabriqués par des grappes d’artisans qualifiés.

 

statue bois ganesh inde bénarés

 

 

Selon les artisans, leurs ancêtres étaient spécialisés dans la sculpture de l’ivoire et ont bénéficié d’un bon patronage sous le règne des empereurs moghols et des Britanniques. Après l’interdiction du travail et de l’exploitation de l’ivoire par le gouvernement indien, ils se sont tournés vers la sculpture sur bois.

 

Les bûches de bois que les artisans utilisent proviennent de zones voisines telles que les jungles de Chitrakoot et de Sonbhadra. Le bois dit de Keria qui provenait du Bihar (nord-est de l’Inde) était auparavant le plus utilisé, il était le type de bois préféré pour la fabrication de jouets ou de petites figurines divines. Mais après que le gouvernement eut interdit la coupe des arbres Keria dans les années 1980, les artisans ont opté pour l’utilisation du bois d’eucalyptus, qui est maintenant le matériau principalement utilisé.

 

Le dieu Krishna

 

Des piles de bûches en bois peuvent être vues à l’extérieur des maisons des sculpteurs sur bois. Des morceaux de bois sont découpés dans les grumes en fonction de la taille du jouet à fabriquer. Chaque pièce est chauffée lentement afin d’éliminer toute trace d’humidité qui pourrait être présente dans le bois.

Ce processus prend du temps. La pièce est poncée afin de lisser sa surface. Le bois est soit sculpté à la main soit placé sur un tour (Le tour est un mécanisme ou une machine-outil sur laquelle on peut fixer une pièce que l’on veut faire tourner sur elle-même pour la travailler). Le tour est préféré pour les jouets qui se doivent d’être parfaitement symétriques.

Lorsque l’artisan sculpte la figurine à la main, la silhouette du jouet est d’abord dessinée sur le bois. Ensuite, le bois est sculpté au burin et au marteau selon le dessin. Une fois formé, la surface du jouet est lissée à l’aide d’une lime et le jouet est envoyé pour être peint. Les jouets reçoivent plusieurs couches de peinture et sont finis avec une laque claire ou colorée. La laque permet de protéger les couleurs et la surface de la statuette afin que celles-ci gardent leur vivacité.

 

Dieux panthéon Hindou

 

Les pinceaux sont fabriqués à partir des poils de la queue d’écureuils et sont utilisés afin de peindre de très fines lignes. Ce processus est long et délicat. Généralement, il est confié au femmes du village ou du sculpteur alors que la sculpture en elle-même est confiée aux hommes.

 

 

Le laquage peut également être effectué sur un tour. Pour les articles minces et délicats, le tour est préféré, pour les grosses pièces qui n’ont pas besoin de beaucoup de détails on préfère sculpter et laquer à la main. Un bâton de laque est pressé contre le jouet qui est fixé au tour. Pendant que le jouet continue à tourner, la chaleur générée par le frottement adoucit le laque (la substance est appelée la laque, mais quand elle est posée sur la surface d’un objet on dit le laque), le faisant adhérer au jouet.

Les sculptures sont ensuite laissées à sécher et vendues dans les rues de Bénarès.

 

Venez découvrir nos statuettes de Bénarès, nos objets rituels himalayens et nos statues sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS18

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

artisanat bois benarés

 

artisanat bois bénarés

 

bouddha benares bois

Mince Maya

© 2020 Mes Indes Galantes Blog