Je partage:

 

Akshobhya signifie « Impassible, Inébranlable ».

Il est le deuxième Dhyani Bouddha le plus important. Il possède généralement deux bras et une seule tête. Sa main droite effectue le geste de bhumisparsa mudra, le geste de la prise de la Terre à témoin (la déesse Terre et non pas la planète) et c’est grâce à ce geste qu’on le reconnaît dans les peintures où les cinq Jina sont représentés. Ce mudra hiératique qui est très fréquemment représentée en Asie du Sud Est, fait référence à la dernière tentation du Bouddha par les trois filles –  ou trois sœurs du démon Mara : le Désir, le Plaisir et la Passion. Bouddha appela en aide la déesse Bhumi (la Terre) qui fit trembler la terre et fuir les tentatrices. 

 

Akshobhya représente l’élément cosmique primordial de Vijnana (conscience). Lorsqu’il est représenté sur un stupa, il est toujours à l’est. Sa monture est une paire d’éléphant, symbole d’indestructibilité et de détermination. Son attribut principal, qu’il tient dans la main gauche, est le vajra, le foudre diamant, arme qui montre la pureté et l’invincibilité de la doctrine bouddhique. Il règne sur le paradis oriental de la terre pure Abhirati, moins connu que le paradis occidental d’Amitabha. Il transforme la colère en sagesse permettant de voir les choses comme elles sont, sans être déformées par l’émotion, à la façon dont un miroir les reflète sans en être affecté. 

 

De fait Akshobhya est l’incarnation du « miroir du savoir ». L’idée est qu’il a une connaissance de ce qui est réel, et de ce qui est illusion, ou un simple reflet de la réalité réelle. Le miroir est identifié à l’esprit lui-même – clair comme le ciel, vide mais lumineux. Il reflète toutes les images de l’espace et du temps, mais sans être jamais touché par elles. Akshobhya représente la Sagesse éternelle, et sa famille, la famille du Vajra est liée à la raison et à l’intellect. Sa lumière éclaire l’obscurité due à l’ignorance et sa pureté met fin à la confusion.

 

Mince Maya

© 2021 Mes Indes Galantes Blog