Je partage:

 

Tsongkhapa un moine bouddhiste très important qui vécut durant le 14ème siècle.

 

SAGESSE – DISCIPLINE – SERIEUX

 

 

Tsongkhapa était un érudit et un professeur bouddhique qui vécut durant le 14ème siècle. C’est lui qui a fondé une des écoles bouddhiques tibétaines : les Gelugpa, « Les Vertueux » en tibétain. Cette école reste encore aujourd’hui l’une des plus importantes écoles bouddhiques tibétaines, si ce n’est la plus importante. Il fonda cette école suite à son observation d’un certain relâchement dans la discipline bouddhique. Il décida alors de réformer le bouddhisme tibétain en prônant une nouvelle discipline, le célibat ainsi que le respect de l’enseignement des sutra, les traités bouddhiques. Cette réforme rassembla beaucoup de moines et fut adoptée par beaucoup, ce qui permit à cette école de devenir l’une des écoles religieuses les plus importantes en peu de temps.

 

 

Sa vie

La légende prétend qu’à l’endroit où il est né, l’arbre qui protégeait sa maison portait les empreintes de pied du Bouddha sur ses feuilles ou des lettres tibétaines (dépendant des versions). Il commença à étudier le bouddhisme très jeune.  Il est très lié au bodhisattva de la sagesse Manjusri duquel il aurait eu des visions après avoir rencontré un maître bouddhiste. Il aurait eu, alors âgé de 30 ans, la vision d’une lumière bleue où se trouvait le bodhisattva. Suite à cette vision, le bodhisattva intervenait auprès de Tsongkhapa dès que celui-ci avait besoin de lui ou quand il se posait une question.

 

Tsongkhapa - Mes Indes Galantes - Manjusri

Tsongkhapa reçoit des visions de Manjusri

 

Sa renommée de l’époque était très importante, les empereurs chinois de la dynastie Ming l’invitèrent par deux fois à la cour de Chine, mais il refusa leur invitation et leur envoya un de ses disciples les plus proches. Il se préoccupait beaucoup de la préservation et de la transmission du Dharma, la loi bouddhique. Il fonda plusieurs monastères afin que celle-ci perdure et soit protégée. Pendant toute sa vie, il voyagea à travers le Tibet afin de débattre et d’enseigner le bouddhisme et sa discipline. Il mourut dans le monastère de Ganden et ses disciples prirent la suite afin de faire vivre l’école Gelugpa.

 

Tsongkhapa - Mes Indes Galantes

Une statue géante de Tsongkhapa à Beijing

 

Sa momie était conservée dans un tombeau près du monastère de Ganden. Lors de la révolution culturelle, un moine fut contraint de la porter et de la jeter dans le feu. Mais il parvint, à l’insu des gardes rouges, à récupérer son crâne et des cendres qu’il replaça dans une nouvelle tombe à Ganden. Aujourd’hui des bouddhistes se rendent sur sa tombe en pèlerinage.

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

Mince Maya

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog