Le Dalaï-Lama

Je partage:

 

Le Dalaï-Lama est le chef spirituel de tous les Tibétains. Il est considéré comme une réincarnation du Bodhisattva Avalokitesvara.

 

Les origines du Dalaï-Lama

L’appellation du “Dalaï-Lama” est issue d’un mélange entre un terme mongol “Dalaï” qui signifie “océan, mer” et “Lama”, un terme tibétain qui est, en fait, un titre honorifique désignant les Maîtres réincarnés du bouddhisme.

 

DALAI LAMA

 

Au 16ème siècle, les Mongols constituent toujours une très grande puissance en Asie. Ils entretiennent depuis longtemps des relations avec les Tibétains (depuis le 12ème siècle) et notamment avec leurs moines, qui servent régulièrement comme Maîtres spirituels auprès des chefs mongols. 

Sonam Gyatso, alors Abbé de Drépung est le premier à recevoir, le , du Mongol Altan Khan le titre de Dalaï-Lama, et son équivalent tibétain de Gyatso sera alors donné à toute la lignée. Il n’a pas encore de pouvoirs autres que spirituels. Mais si son rôle est limité au Tibet, il devient, tout de même, le Maître Spirituel de l’Empire Mongol. 

Il est, certes, le premier à recevoir le titre mais, rétrospectivement, on considère que ses deux premières incarnations (donc, les deux premiers Dalaï-Lama) sont : Gedun Drub, ou Gendun Drub, ou Gedun Drup ou encore Gendun Drup (le 1er, qui a vécu à la fin du 14ème et au début du 15ème siècle) et Gedun Gyatso (le 2ème, qui a vécu à la fin du 15ème – début 16ème siècle). 

Le plus connu des Dalaï-Lama est le 5ème : Lobsang Gyatso, aussi appelé le “Grand Cinquième”. C’est lui qui permet aux Dalaï-Lama, grâce, encore une fois, à l’appui des Mongols, de devenir non seulement le Chef Spirituel mais aussi le Chef Temporel des Tibétains, c’est-à-dire que Le Dalaï-Lama dirige le gouvernement du Tibet, et ce jusqu’en 1959.  Lhassa devient officiellement la capitale du Tibet et le Potala est construit pour devenir la résidence du Dalaï-Lama et le siège de son gouvernement.

 

 

Le Dalaï-Lama est un moine réincarné de l’école Guelugpa, une des quatre écoles du bouddhisme tibétain, fondée par Tsongkhapa, Maître du 1er Dalaï-Lama.

Il est considéré comme la réincarnation du Boddhisattva de la compassion : Avalokitesvara. Les Bodhisattvas choisissent, suivant la voie du Mahayana, de renaître pour le bien de tous les êtres et renoncent de fait au Nirvana. 

 

 

Ils reviennent alors sur Terre afin de guider les êtres sur le chemin de l’Eveil et, donc, de la Libération du Samsara (cycle des réincarnations).

Comment est choisi un Dalaï-Lama ?

Le Dalaï-Lama et ses célèbres Malas en Cornaline et Améthiste

 

Etant un être réincarné, le Dalaï-Lama voyage, en quelque sorte, à travers les âges. Dès sa mort, des oracles peuvent être consultés afin de rechercher où se situe l’enfant qui est la réincarnation du précédent Lama. 

Les enfants candidats sont interrogés pour rechercher des signes tels que la reconnaissance d’objets possédés par le précédent Dalaï-Lama. Le jeune enfant sélectionné est alors amené dans un monastère pour y recevoir les Dharmas (enseignements bouddhiques).

 

Le 13ème Dalaï-Lama

 

On dit que dès la seconde incarnation, l’enfant se souvenait de ses vies passées et des noms des dignitaires de l’entourage du premier Dalaï-Lama, Gendun Drub. 

 

 

Le Dalaï-Lama est souvent perçu portant aux bras des malas (des colliers enroulés autour des bras constitués de pierres précieuses ou semi-précieuses), qui fonctionnent comme les chapelets, afin de comptabiliser les prières. 

 

 

Le Mala peut être porté autour du cou ou autour des poignets. En Inde, il est plutôt composé de graines alors qu’au Tibet, ce sont des pierres, qui portent, toutes, une signification et des effets particuliers.

 

 

Si vous souhaitez vous fournir en malas tibétains ou indiens ou de nos créations, venez visiter Mes Indes Galantes. Non seulement, vous  serez, alors, à même de bénéficier de la puissance de ces colliers, mais, en outre, ils apporteront de la couleur et du relief à vos tenues !

MES INDES GALANTES, c‘est aussi une boutique de statuettes, de bijoux et de vêtements chics, et de décoration intérieure et extérieure.

MES INDES GALANTES

99, rue de la Verrerie

75004 PARIS

Le Meilleur de l’Asie à Paris

 

camp-réfugié-tibetain-delhi

 

© 2021 Mes Indes Galantes Blog