Je partage:

 

Mara, littéralement « mort », est, dans le bouddhisme, l’esprit tentateur qui essaya d’empêcher Siddhartha Gautama d’atteindre l’éveil. Il règne sur le samsara (le cycle des réincarnations).

 

Vaincre Mara revient à vaincre les passions et les liens qui nous attachent au samsara et à la souffrance.

 

mara

 

Mara Son Iconographie

Mara est figuré comme un démon courroucé. Il a les yeux globuleux, les crocs à découvert, des parures macabres et des serpents autour du corps. Généralement, il est figuré avec la peau rouge. Parfois il est debout sur un corps humain, qui montre qu’il règne sur la mort et qu’il avilit et asservit les humains car il les enchaîne au samsara.

 

mara nepal

Swayambhunath Stupa MARA Népal

 

Le combat de Siddhartha et de Mara

Siddhārtha Gautama prend place sous un pipal (Ficus religiosa), faisant vœu de ne pas bouger avant d’avoir atteint la Vérité. Mara, le démon de la mort qui tire son pouvoir du samsara, ne tient pas à ce que le Buddha atteigne la Vérité car une fois celle-ci atteinte il deviendrait possible de sortir du samsara et Mara perdrait alors son pouvoir. Il envoie donc ses armées et trois de ses plus belles filles afin de déranger le Bouddha dans sa méditation.

Bouddha et armée de Démon de Mara Borobudur Java

 

 

Filles de Mara et Bouddha Peinture Thai

 

 

Selon les  mythes bouddhistes Thailandais ,une jeune fille nommée Phra Mae Thorani aida Buddha en noyant Māra d’ une manière singulière. En effet, en essorant ses cheveux, elle fit sortir tant d’eau qu’ elle submergea complètement Mara et son armée alors que Buddha  méditait sous l’arbre de la bodhi.

 

amulette thai thorani

 

Mais c’est peine perdue et à l’âge de 35 ans Bouddha accède à l’éveil, une main posée sur le sol, dans la posture de prise de la terre à témoin de ses mérites passés.

 

Il affirme être parvenu à la compréhension totale de la nature, des causes de la souffrance humaine et des étapes nécessaires à son élimination. Il insistera toujours sur le fait qu’il n’est ni un dieu, ni le messager d’un dieu, et que l’illumination (bodhi) ne résulte pas d’une intervention surnaturelle, mais d’une attention particulière portée à la nature de l’esprit humain ; elle est donc possible pour tous les êtres humains.

 

Le Bhumisparsa mudra

 

Cette position hiératique (attitude ou  gestes conformes à un rite ancien)   est très fréquemment représentée en Asie du Sud Est. Elle fait référence à la dernière tentation du Bouddha…Alors que Gautama demeurait assis sous l’arbre de la Bodhi dans le but d’atteindre l’illumination, Māra, le malin, le tentateur, envoya ses trois filles (le Désir, le Plaisir et la Passion) pour le séduire avec des danses lascives.

 

FILLES MARA BOUDDHA

 

Bouddha appela alors en aide la déesse Bhumi (personnification divine de la Terre) qui fit trembler la terre et fuir les tentatrices. Sous l’arbre Pipal de Bodh Gaya, Bouddha, en dirigeant ses doigts vers la terre, la prend  à témoin de son illumination et de son engagement.

 

BHUMI BOUDDHA

 

C’est le geste de l’illumination qui symbolise l’union de la méthode spirituelle et de la Sagesse. En effet, la main droite, paume en dedans, touche la terre pour la prendre à témoin. La main gauche repose sur les jambes, paume tournée vers le ciel dans un geste de méditation.

Mara symbolise tout autant les réincarnations que les liens qui nous y rattachent, c’est-à-dire le désir, les passions etc… Liens qu’il nous faut briser afin d’atteindre, comme Bouddha, le Nirvana.

 

Bouddha - Bhumisparsa Mudra - Mes Indes Galantes

 

Venez découvrir nos statuettes de divinités et nos objets rituels himalayens sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

En effet, selon un adage indien

« Si on le contemple c’est Dieusi on le regarde c’est une pierre ».

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

bouddha mara

 

 

 

bouddha mara tibet

Bouddha et Mara Peinture Tibétaine

 

Mince Maya

 

Mara - Mes Indes Galantes Blog - GandharaMara Fragment de bas-relief  de Gandhara,  vallée de Swat

© 2021 Mes Indes Galantes Blog