Bishvarupa ou Vishvarupa

Je partage:

 

Vishvarupa est un avatar de KRISNA dieu suprême du MAHABHARATA et une divinité très particulière. On le dénomme aussi Bishvarupa en hindi.

 

Bishvarupa ou Vishvarupa provient de viśva, « tout, universel, omniprésent » et rūpa, « forme, apparence ». Cette divinité est en fait la concentration de nombreux dieux en un seul.

 

Ce dieu possède de nombreuses têtes et de nombreux bras. Les mains qui forment le cercle, le plus en arrière autour de lui, effectuent toutes sortes de mudra/gestes. Dans d’autres cercles, ses mains tiennent des attributs multiples et variés ainsi que des armes : l’arc, la flèche, la corde, le chakra ou encore la hache par exemple.

Les têtes des divinités qui le composent peuvent être aussi bien paisibles que courroucées. On reconnaît par exemple la tête du dieu Ganesha, celle d’Hanuman ou encore Shiva.

Lors de la bataille finale du Mahabharata, le prince Pandava Arjuna et ses frères se battent contre leurs cousins, les Kauravas afin de reprendre le trône lunaire qui leur revient de droit. Ils sont accompagnés de Krishna, meilleur ami d’Arjuna, qui sert de conducteur de char.

Arjuna se retrouve face à un dilemme moral : doit-il oui ou non combattre et décimer des membres de sa famille ? Les tuer lui permettrait de regagner son héritage mais lui ferait commettre des atrocités. Les laisser vivre lui permettrait de respecter le dharma (Devoir) mais il serait alors humilié et devrait vivre dans l’indigence et la honte en compagnie de ses frères. Krishna, pour l’aider, discute avec lui de beaucoup de choses et notamment de la Vie et la Mort. Il lui révèle alors sa forme de Bishvarupa au cours d’une théophanie (apparition divine qui a pour but de mettre en garde les Hommes ou pour leur révéler un message divin). On considère donc généralement cette forme comme rattachée au dieu Vishnou et à son avatar Krishna.

Arjuna en bas à gauche et Vishvarupa

« Je te vois avec des bras, des poitrines, des visages et des yeux sans nombre, avec une forme absolument infinie. Sans fin, sans milieu, sans commencement, ainsi je te vois, Seigneur universel, forme universelle ». Bhagavad Gita

L’iconographie a considérablement évolué au cours des siècles. C’est à l’époque de l’Empire Kushan (Ier siècle-3ème siècle) qu’on peut trouver les premières compositions qui regroupent en une seule image de multiples manifestations divines. Une représentation populaire aujourd’hui en Inde est celle d’une divinité à multiples têtes et bras.

 

Mince Maya

© 2021 Mes Indes Galantes Blog