Je partage:

 

Bornéo (ou Kalimantan) est une des plus grandes îles du monde, située à l’est de la péninsule malaise, dans les grandes îles de la Sonde. Très montagneuse, l’île est essentiellement couverte de forêts tropicales denses (aujourd’hui menacées). La forêt primaire de Bornéo est un véritable paradis primitif pour de nombreuses espèces endémiques et rares. 

Les conditions de vie extrême (chaleur, forte humidité, luminosité au sol quasi nulle) ont créé un univers unique où les plantes sont volontiers carnivores, les lézards et les singes volent et les crapauds savent se déguiser en feuilles mortes. Le point culminant de l’île, le Kinibalu, s’élève à une hauteur de plus de 4000 m et offre un panorama spectaculaire sur l’île. L’île affiche une faible densité démographique par rapport au reste de l’Asie. Concentrée pour les trois quarts à Kalimantan, la population, multi-ethnique, comprend notamment des Dayaks, des colons Malais et des populations Chinoises.


Les Dayaks sont un peuple indigène de Bornéo divisé en plus de 200 sous-groupes ethniques. Situés principalement dans le centre et le sud de l’île, chaque groupe a son propre dialecte, ses propres coutumes, lois et une culture bien définie. Les Dayaks étaient animistes dans leur croyance. Cependant, beaucoup se sont converti à l’Islam et depuis le 19e siècle, une conversion de masse au christianisme a eu lieu sur l’île.

 

expedition durmont durville

 

Dans le passé, les Dayaks ​​étaient craints par leur statut de chasseurs de tête (Ngayau). Parmi les Iban Dayaks, l’origine de la chasse aux têtes était censée répondre à l’une des règles de deuil donnée par un esprit : « La jarre sacrée ne doit être ouverte que part un guerrier qui a réussi à obtenir une tête, ou par un homme qui peut présenter une tête humaine, qu’il a obtenue lors d’un combat ; ou encore par un homme qui est revenu d’un séjour dans un pays ennemi.»

BORNEO ART PREMIER ACHAT PARIS MES INDES GALANTES

Les Dayaks d’Iban ont des règles de guerre bien spécifiques. Par exemple, si un ennemi se rend, il ne peut pas prendre sa vie, car il risquerait de perdre la prochaine guerre. Aussi, si un guerrier prend plusieurs têtes ou des captifs, une partie doit être donné au chef de guerre. La chasse aux têtes peut s’expliquer de plusieurs raisons. Les Dayaks chassaient des têtes avant les saisons de récolte du riz pour accroître la fertilité des sols. Le centre de l’âme et les forces surnaturelles étaient situés dans les têtes humaines d’où l’importance des têtes pour protéger magiquement le village. La chasse aux têtes était aussi une façon de se venger des meurtres basés sur le principe de « crédit de sang » si la compensation financière n’avait pas été payé. Elle est aussi un symbole de pouvoir et de statut social. Plus il y a de têtes, plus la gloire et le respect sont importants. Aujourd’hui la chasse aux n’est plus pratiquée, les Dayaks ayant réalisés que ce rite leur faisait plus perdre que gagner. Ce changement peut aussi s’expliquer avec l’arrivée du christianisme qui enseigne que cette pratique est contre les enseignements de la Bible chrétienne.

 

dayak bornéo art premier achat PARIS MES INDES GALANTES

 

Sur l’île de Bornéo, l’art du tatouage est le symbole des plus grandes étapes de la vie, car chaque dessin représente une protection ou un événement particulier.

 

TATOUAGE Bornéo DAYAK

 

Pour le tatouage traditionnel Batak, on utilise une tige de bois qui possède à son extrémité trois petites aiguilles en métal que l’on trempe dans l’encre puis que l’on martèle sur la peau avec de petits coups rapides à l’aide d’une baguette en bois. Les dessins les plus communs présente des motifs tribaux épais inspirés de la nature et qui possèdent des significations particulières. Le Bunga Terung est le premier tatouage qu’un homme recevait, car il marque le passage d’un garçon à l’âge adulte. Les tatouages sont comme un journal de la vie d’un homme.

 

 

TATOUAGE Bornéo DAYAK ACHAT PARIS MES INDES GALANTES

 

Certains représentent de grands événements de la vie comme l’Entegulun, qui ne peut être tatoué que si la personne est un chasseur de tête. D’autres tatouages peuvent être protecteurs, comme les tatouages sur la gorge (Ukir Rekong) qui sont destinés à donner de la force à la peau, pour empêcher les ennemis d’être capable de couper la tête du de la personne.

 

TATOUAGE Bornéo achat

Venez découvrir notre collection d’objets rituels et primitifs en provenance de Bornéo sur notre site MESINDESGALANTES.COM !

Ou venez les choisir dans notre boutique du Marais à PARIS.

MES INDES GALANTES 

99, rue de la verrerie 75004 PARIS

Métro Châtelet / Hôtel de ville

 

dayak Bornéo

 

 

BORNEO femme Dayak

 

 

peuple dayak art primitif ART PREMIER ART TRIBAL paris MES INDES GALANTES

© 2021 Mes Indes Galantes Blog